Actualité nationale et internationale

08 août 2012

LA VIOLENCE, QUOTIDIEN DES POPULATIONS DE LA FORET

Les habitants de la region forestiére de la guinée est la cible d'une repression barbare qui ne dit pas son nom en ce debut du regime de ALPHA CONDE,Au premier semestre de l'année 2011 les populations ont dit bien venue aux forces de la mort et de la terreur sur la terre de leurs ancetres. .

   De saoro à galakpaye sans oublier le recent et revoltant cas de zogota, les jeunes de ces localité se sentant marginalisés dans les recrutements fantaisistes et opaques qu'opperent les societes minières presentes dans la region avec le mepris de la legislation en viqueur , le code minier.Le laxiste gouvernement de la republique de guinée se situe dans une position de complicité averée avec leurs partenaires, face à la reclamation des dignes fils de cette region.

    Les dirigeants censés de se soucier du bien etre de sa population, ne trouve pas mieux d'armer des bidasses qui ont pris le gout de verser avec satisfaction le sang des pauvres citoyens dans une logique de revendication de  ses droits. Meme si on me dira que les jeunes ont tort de sacager les installations de la societé VALE ,mais la vie d'une personne n'est comparable à auncun objet au monde si precieux qu'il soit, à plus forte raison la vie de cinq innocentes ames.

   Si aujourdhui, les manifestations en guinée sont jugées violentes, c'est par ce que l' Etat a profondement failli à son devoir d'éduction civique des citoyens .L'usage disproportioné de la force par le gouvernement releve d'une irresponsabilité notoire. Dans une intervalle de cinq jours les forces de l'ordre guinéennes ont encore brillés par leur bavure habituelle de n'zerekoré elles ont passé le temoin a leur freres de siguiri qui, a leur tour ont oté la d'un jeune de 20ans.Prennent-ils le plaisir de faire couler le sang des guinéens?

  Dans un pays democratique et normal,les ministres en charge de la securité,de l'administration du territoire, des mines et les autorités locales des regions concernées devraient etre demis de leurs fonctions à défaut de démissioner.

l'impunité et la repression erigées en systeme de gouvernance risques de creer une situation désastreuse dans le pays.

 

                                                                              AMADOU BAH WW.GONKOU.CANALBLOG.COM

Posté par kindiaferefou à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]